Réforme de la fonction publique et modernisation du gouvernement du Kazakhstan

Description

Ce projet est mis en œuvre dans le cadre du programme conjoint de coopération bilatérale entre l’Union européenne et le gouvernement du Kazakhstan « Réforme et modernisation du secteur public : Ce projet vise à améliorer et à développer les capacités institutionnelles et le potentiel en ressources humaines de l’Agence de la République du Kazakhstan pour les affaires de la fonction publique (ACSA) et de l’Académie d’administration publique sous l’égide du Président de la République du Kazakhstan (APA) afin de mettre en œuvre efficacement le concept d’un nouveau modèle de fonction publique. Le projet se compose de trois volets : La composante 1 concerne les questions de mise en œuvre du concept, le développement d’actes juridiques réglementaires visant à améliorer le travail des RH avec les fonctionnaires. Il s’agit notamment d’améliorer les méthodes de sélection de la fonction publique, d’améliorer la qualité des tests de concours et de garantir la sécurité informationnelle et technique d’une procédure de test et la confidentialité des tâches et des réponses aux tests. Les compétences des fonctionnaires sont améliorées en développant le système de formation et de mise à niveau de leurs qualifications, et en améliorant encore la méthodologie d’évaluation. Les normes d’éthique professionnelle des fonctionnaires sont renforcées et le travail des conseils de discipline est amélioré, de même que le cadre réglementaire légal sur les questions de conflit d’intérêts. La motivation des fonctionnaires est censée être renforcée en améliorant le système de paiement, la sécurité des retraites et la motivation non monétaire. Le projet développera des recommandations pratiques pour les services RH et l’ACSA sur la manière de mettre en œuvre les dispositions du concept et des actes réglementaires légaux visant à les mettre en œuvre, et formera le personnel sur la manière de mettre en œuvre et d’observer les dispositions du concept dans la pratique et formera le personnel de l’ACSA sur la manière de rédiger des actes réglementaires légaux visant à les mettre en œuvre. Informer les fonctionnaires et les citoyens des changements positifs qui résulteront des modifications acceptées de la loi sur la fonction publique et d’autres actes juridiques. La composante 2 aborde les questions de l’amélioration des capacités institutionnelles de l’ACSA, du Centre national pour la gestion du personnel de la fonction publique JSC (SMC) et des services RH des organismes d’État, de l’amélioration de la qualité de l’organisation et de la gestion du travail, du fonctionnement du système e-kyzmet, de l’évaluation de l’efficacité opérationnelle des organismes d’État et des fonctionnaires.

Cela comprend l’évaluation des capacités institutionnelles et des capacités en ressources humaines de l’APA et du SMC, l’élaboration de mesures méthodologiques et organisationnelles visant à accroître la qualité de la main-d’œuvre ; le volet 3 vise à développer et à améliorer les capacités institutionnelles et le potentiel en ressources humaines de l’APA pour fournir un enseignement et une formation tenant compte des besoins professionnels, ainsi que pour améliorer les qualifications des fonctionnaires et des agents publics. Il est présupposé que l’APA deviendra l’une des meilleures entités de recherche et de formation de la CEI d’ici 2015, qu’elle maintiendra le processus de sa modernisation de manière continue et que, en plus des services d’éducation et de formation, elle fournira des services de recherche et de conseil de haute qualité dans le cadre de son mandat. Il s’agit par exemple de soutenir la mise en œuvre du plan d’action visant à remplir les obligations en matière d’accréditation internationale et à améliorer le classement de l’APA – organisation et gestion, et création de systèmes intégrés de suivi des ressources humaines de la fonction publique. D’autres questions importantes de cette composante sont la création d’une base d’experts et d’universitaires pour élaborer des tests et sélectionner les fonctionnaires, l’élaboration d’un règlement type du service des ressources humaines d’un organisme d’État, l’élaboration de programmes de formation pour le personnel des services des ressources humaines des organismes d’État dans le domaine de la gestion et du développement des ressources humaines, l’élaboration de mesures réglementaires légales visant à accroître l’efficacité opérationnelle des organismes d’État et à améliorer la qualité des processus et procédures de prise de décision, et l’établissement d’un retour d’information continu avec les bénéficiaires des services de l’État.

pays

Kazakhstan

début-fin

01/01/2012-01/03/2016

Expertise

Gouvernance - Transparence

montant

4 599 925,00€

partenaires

DMI (leader)
INCOM (23)
WYG, ENA, LSE, Cantabrigia, DBB, ICAR

Client

EC

Retour haut de page